Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Partager cet article
X
Schwangerschaft & Arbeit / Grossesse et travail - Nestlé Baby

Le droit du travail pendant la grossesse

 

Annoncer à mes proches que j'étais enceinte fut facile. Mais l’annoncer à mon chef, c'est une toute autre histoire ! Quel est le meilleur moment ?

Mercredi, 16 août 2017

Grossesse et travail :

En théorie, aucune loi ne vous oblige à annoncer votre grossesse à votre employeur. Mais en pratique, il va bien falloir le lui dire ! Ne tardez pas trop, car dès cette « officialisation », vous pourrez bénéficier des protections accordées aux femmes enceintes.


Je choisis le moment le plus opportun pour l'annonce de ma grossesse à mon employeur !

Aucune loi ne fixe un délai à respecter. Vous choisirez donc seule le moment idéal pour prévenir votre employeur. L’idéal est de prévenir votre employeur vers la fin de votre troisième mois de grossesse car à partir de cette date, vous avez des droits particuliers (voir ci-dessous) qui ne pourront logiquement pas s’appliquer si votre entreprise ignore votre situation.

Sachez que lors d’un entretien d’embauche, vous n’êtes pas obligée de mentionner votre grossesse. Si vous commencez un nouveau poste de travail et êtes enceinte, attendez la fin de votre période d’essai pour annoncer votre grossesse car seulement à ce moment là vous profiterez de la protection contre le licenciement d’une femme enceinte. 


La protection de la femme enceinte au travail

La loi sur le travail prévoit une protection plus poussée pour les femmes enceintes depuis le premier jour de la grossesse. Dès que votre employeur est informé de votre situation, vous pouvez bénéficier des droits et protections suivantes :
•  Votre employeur ne peut vous licencier dès l’annonce de la grossesse et ce jusqu’à la fin du congé maternité - soit 16 semaines après la naissance - sauf faute grave sans rapport avec votre état de santé ou en cas de nécessité absolue (dépôt de bilan…).
•  Une femme enceinte ne peut pas travailler plus de 9 heures par jour.
•  Une femme enceinte a le droit de ne pas venir au travail ou de quitter ce dernier à tout moment. Si elle ne peut plus exercer son travail pour des raisons médicales et est en possession d'un certificat médical, son salaire doit être maintenu.
•  Une femme enceinte n’a plus le droit de travailler de nuit à partir du 8ème mois de grossesse. Si l’employeur ne peut pas lui offrir un travail équivalent de jour, elle peut rester à la maison et reçoit le 80% de son salaire.
 

En plus de ça, la femme enceinte a le droit à des conditions de travail qui ne mettent pas en danger sa santé ni celle de son enfant à naître. Si vous effectuez votre travail sous des conditions éprouvantes, vous pouvez demander un travail de remplacement équivalent. Sinon vous pouvez rester à la maison et recevrez 80% de votre salaire. Les travaux ci-dessous sont jugés éprouvants :
•  manipuler des poids lourds à la main,
•  des mouvements ou des positions qui fatiguent plus vite,
•  des travaux qui impliquent des chocs, vibrations ou secousses,
•  des travaux sous la chaleur (au dessus de 28 °C) ou dans le froid (en dessous de -5 °C),
•  des travaux sous l’influence de substances ou de micro-organismes néfastes,
•  des travaux sous l’influence de radiations ou de bruit ≥ 85dB (A).

En savoir plus

Rejoignez le club Nestlé Bébé

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic. Recevez chaque semaine par e-mail des conseils et des solutions personnalisées.

  • Des idées gourmandes qui lui font du bien. À chaque étape de sa croissance, découvrez nos recettes délicieuses.
  • Réjouissez-vous de recevoir votre colis de bienvenue avec des échantillons, des informations pratiques ainsi que des surprises.
  • Echantillons gratuits de nos produits pour bébé sur demande.
  • Tirage au sort mensuel. Gagnez une tenue Vertbaudet d’une valeur de Fr. 100.

Commençons !

Vous pourriez également être intéressé par
Avis