Article
Add this post to favorites

Allergies alimentaires : les conseils à connaître

0
0 reviews

Des recherches récentes sur les allergies alimentaires ont conduit à de nouvelles recommandations concernant l'introduction d'aliments déclencheurs d'allergies lorsque les bébés commencent à manger des aliments solides. Vous ne savez plus où vous en êtes ? Lisez la suite pour trouver des questions et réponses courantes qui expliquent les dernières directives.

5 minutes de lecture déc 28, 2022

Lorsque vous étiez bébé, il y a de fortes chances que l'on ait conseillé à vos parents de ne pas vous donner certains aliments avant que vous soyez plus grand. En général, il s'agissait des arachides, des œufs, des crustacés et du blé.

Récemment, ce conseil a été révisé. Plutôt que de tarder à donner à votre bébé des aliments susceptibles de déclencher une réaction allergique, il est important de les lui donner dès le début du processus d'alimentation complémentaire.

L'Organisation mondiale des allergies recommande aux mères qui allaitent de ne pas donner à leur bébé un régime sans allergènes, même si le bébé est considéré comme à haut risque parce que l'un de ses parents souffre d'allergies alimentaires. Envisagez de proposer à votre bébé une petite quantité d'œufs cuits pour commencer et surveillez attentivement toute réaction. Ne lui donnez pas en même temps d'autres aliments susceptibles de provoquer des réactions allergiques, car si vous constatez une réaction, vous ne saurez pas quel aliment en est la cause.


Dernières nouvelles sur les cacahuètes et le gluten

Deux ingrédients particuliers font l'objet d'une grande attention, tant dans la communauté scientifique que dans les médias du monde entier :

Les cacahuètes

En raison de la crainte d'une réaction potentiellement mortelle, l'allergie aux arachides est l'une des allergies alimentaires qui peut inquiéter les parents. Des recherches récentes menées sur de jeunes enfants à haut risque suggèrent que l'allergie aux arachides peut être réduite en introduisant des aliments contenant des arachides (moulues) au début du processus d'alimentation complémentaire. Les derniers conseils, pour les bébés en bonne santé qui n'ont pas été diagnostiqués auparavant comme allergiques, sont de donner à votre bébé des aliments contenant des cacahuètes à partir de l'âge de six mois environ, dans des textures adaptées à son âge. Vous pouvez lui proposer de petites quantités de poudre de cacahuètes mélangée à du lait maternel, ou du beurre de cacahuètes dilué. N'oubliez pas que les fruits à coque doivent être écrasés, moulus ou présentés dans un format qui ne présente pas de risque d'étouffement pour votre bébé. Si votre bébé souffre d'eczéma ou d'une autre allergie alimentaire, l'introduction de cacahuètes dans son alimentation doit être supervisée par un professionnel de la santé.

Gluten

Le gluten est une protéine présente dans les céréales telles que le blé, l'orge et le seigle, et les gens peuvent être allergiques aux protéines présentes dans ces aliments. La maladie cœliaque, quant à elle, est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire de l'organisme réagit au gluten et endommage la paroi de l'intestin. Les bébés dont des membres de la famille sont atteints de la maladie cœliaque peuvent présenter un risque accru de développer cette maladie. Les lignes directrices actuelles suggèrent que les aliments contenant du gluten (comme de nombreux pains, pâtes et céréales) soient introduits dans l'alimentation complémentaire de tous les bébés en bonne santé. Commencez par de petites quantités, et offrez ces premiers goûts à la maison, plutôt qu'au restaurant ou à la crèche, en cas de réaction.


Comment repérer une réaction allergique

Le corps réagit de différentes manières aux différentes allergies alimentaires. Certaines réactions allergiques ont tendance à se produire immédiatement, ou dans l'heure ou les deux heures qui suivent l'ingestion de l'aliment.

Si votre bébé est allergique à un certain aliment, il peut présenter certains de ces signes :

  • diarrhée, vomissements, douleurs abdominales
  • nez qui coule, toux, éternuements, respiration sifflante ou problèmes respiratoires
  • démangeaisons de la peau, de la bouche ou des lèvres, urticaire.

Si vous pensez que votre enfant fait une réaction allergique à un aliment, consultez immédiatement un médecin.

Sources

Du Toit G, Sayre PH, Roberts G et al. Effect of avoidance on peanut allergy after early peanut consumption. N Engl J Med 2016; 374(15):1435-43.

Du Toit G, Roberts G, Sayre PH et al. Randomized trial of peanut consumption in infants at risk for peanut allergy. N Engl J Med 2015; 372(9):803-13.

Fewtrell M, Bronsky J, Campoy C et al. Complementary feeding: A position paper by the European society for paediatric gastroenterology, hepatology and nutrition (ESPGHAN) committee on nutrition. J Pediatr Gastroenterol Nutr 2017; 64(1):119-32.

Greer FR, Sicherer SH, Burks AW et al. Effects of early nutritional interventions on the development of atopic disease in infants and children: the role of maternal dietary restriction, breastfeeding, timing of introduction of complementary foods, and hydrolyzed formulas. Pediatrics 2008; 121(1):183-91.

Roduit C, Frei R, Depner M, et al. Increased food diversity in the first year of life is inversely associated with allergic diseases. J Allergy Clin Immunol 2014; 133(4):1056-64.

Togias A, Cooper SF, Acebal ML et al. Addendum guidelines for the prevention of peanut allergy in the United States: Report of the national institute of allergy and infectious diseases-sponsored expert panel. J Allergy Clin Immunol 2017; 139(1):29-44.

https://celiac.org/celiac-disease/understanding-celiac-disease-2/what-i… (Accessed December 18, 2017)

www.worldallergy.org (Accessed December 18, 2017)

Last revised: December, 2017

rating review icon

Avis récents

Evaluation moyenne des clients

0
0
0 notes des clients

Aperçu des notes de la communauté

  • 5 star
    0
  • 4 star
    0
  • 3 star
    0
  • 2 star
    0
  • 1 star
    0

Ajouter un nouvel avis