Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Partager cet article
X
Die Nein-Phase / La phase du NON - Nestlé Baby

La phase du NON

 

Je n’y crois pas : depuis quelques jours, mon petit cœur – d’habitude tout sourire et sage comme une image – dit non à tout. Et pique des colères pour un oui… ou plutôt pour un non ! Un peu tôt pour la crise d’adolescence. Que faire dans ces cas là ?

Jeudi, 12 mai 2016

Maintenant que mon bout de chou trottine pour vaquer à ses passionnantes occupations, et qu’il commence à parler (certes dans un langage mystérieux pour les non-initiés, mais à peu près compréhensible par papa et maman), il veut aussi vous faire part de ses revendications. Et faire valoir ses envies et ses mécontentements. Votre "grand" dont chaque progrès vous laisse béate d’admiration et de fierté, s’oppose à votre toute-puissance. Et en plus, ça l’amuse ! Une fois remise du choc, apprenez à rester zen. Mais toujours ferme. Pas facile d’être maman, on sait !
 

Mais… pourquoi mon enfant dit-il tout le temps "non" ?

 
Jusque-là, votre adorable petit disait "doudou", "encor" et "mman"… Il nommait des objets, une personne, une situation précise. Mais entre 18 mois et 2 ans, le fameux "non" marque l'accession de votre enfant à la fonction symbolique du langage : il comprend le concept de négation. C'est un pas gigantesque... votre enfant sera peut-être philosophe !
Il comprend aussi très rapidement que ce nouveau mot est le moyen idéal de tester votre autorité. Alors il en abuse un peu… Mais ça va passer, surtout si vous restez ferme !
 

"Non" donc "je suis" !
 
La marche, la propreté, les 1ers mots du langage… l’enfant commence à s'émanciper et à découvrir le monde avec ses multiples facettes. En parallèle de cette ébauche d'indépendance, son petit caractère va s'affirmer et les "non" vont devenir monnaie courante. Accompagnés d'une cohorte de "moi tout seul", "pas toi" et autres grosses colères.
Cela vous déconcerte et vous avez l'impression d'avoir un mur en face de vous. Pourtant, cette phase est nécessaire pour votre enfant : en disant "non", il dit en fait "je suis". Il s'affirme et construit sa personnalité, surtout par rapport à ses parents. Avec vous, il teste ses limites alors qu'il est doux comme un agneau chez grand-maman et la maman de jour. Dur dur à encaisser, mais c’est normal !
 

Les "non" qui veulent dire "oui"
 
Les mamans aguerries le savent, le "non" est très complexe : il a une multitude de significations. Et c'est tout un art d'en saisir les nuances !
En effet, pas facile de s’y retrouver entre :
•  le "non" par habitude (dommage, vous alliez lui proposer un bonbon !),
•  le "non" vexé (il ne veut pas aller dans la poussette, car vous avez osé mettre fin à 45 minutes de balançoire !),
•  le "non" fatigué (généralement précurseur d'une grosse colère !),
•  mais aussi le "non" qui veut dire "oui" (vous savez quand il dit "non", mais fait "oui" avec la tête)...
•  ...sans parler du non ferme à tout nouvel aliment (en pleine période de néophobie alimentaire, pas étonnant !).

Explication : il vous fait comprendre que s’il accède à votre demande, c’est qu’il le veut bien ("Monsieur est trop bon"). Ça promet pour l'adolescence… non ? !

En savoir plus

Rejoignez le club Nestlé Bébé

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic. Recevez chaque semaine par e-mail des conseils et des solutions personnalisées.

  • Profitez d’un rabais de 10% sur les produits Nestlé Baby sur www.nestle-shop.ch
  • Réjouissez-vous de recevoir votre colis de bienvenue avec des échantillons, des informations pratiques ainsi que des surprises.
  • Echantillons gratuits de nos produits pour bébé sur demande.
  • Tirage au sort mensuel. Gagnez une tenue Vertbaudet d’une valeur de Fr. 100.

Commençons !

Vous pourriez également être intéressé par
Avis