Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Partager cet article
X
Beginn mit der Beikost / Commencer la diversification - Nestlé Baby

Commencer la diversification

 

Mon bébé a bientôt 6 mois, je vais lui donner son premier aliment "solide"… Pourquoi est-ce si important ?

Mercredi, 11 mai 2016

Avec l’introduction progressive de nourriture "solide", bébé va découvrir un monde de saveurs et de textures inédites. Quelles sont les règles pour faire de cette étape charnière une réussite ?
 

Quand bébé comprend que manger, c’est s’affirmer!
 
Première cuillérée de carottes, première bouchée de céréales… vous trouvez ça anecdotique ? Pour bébé, c’est une révolution ! Habitué jusque-là au lait maternel ou infantile, il ne se posait aucune question.

Pourtant, grâce à toutes ces nouvelles saveurs, ces nouvelles consistances, bébé comprend petit à petit qu’il a un pouvoir de décision (« j’aime » / « j’aime pas »), qu’il a une personnalité. Il comprend vite qu’il peut dire « je » par l’alimentation. D’ailleurs les aliments qu’il préfère seront souvent préférés à l’âge adulte ! Par conséquent, la diversification est une étape essentielle vers une nouvelle autonomie. Elle marque vraiment pour lui l’entrée dans le monde des grands.
 
Après la découverte du « je », bébé comprend aussi qu’il existe un « jeu » alimentaire. D’abord passif au biberon, bébé devient acteur. Il interagit avec son entourage lors des repas (eh oui, il est désormais à table, comme un grand, c'est une sacrée révolution !) : « PABON », « popote », « gaaateau »… sont les premiers mots qu’ils commencent à dire, concurrençant même le premier « môôman » ! Les petits rituels s’installent au fur et à mesure, et vous faites preuve d’une montagne d’imagination pour le faire manger : « vrrrrr l’avion tourne, tourne », « vroum… la petite voiture rentre au garage »… Et quand vous avez laissé bébé la première fois manger avec les doigts : le tableau d’un bébé maculé de purée de légumes vous a fait beaucoup rire ! Lui était aux anges !
 

Que c’est bon de manger !

Manger est avant tout un plaisir, le premier plaisir que bébé éprouve. D’abord au corps à corps avec sa maman, il éprouve un sentiment de sécurité et une émotion de bonheur intense lors de la tétée. Ensuite lors de la diversification, les grimaces de surprise devant votre purée de petits pois concoctée avec amour ou les mimiques de plaisir en dégustant goulûment le petit pot pommes / bananes… Que d’émotions !

Vient enfin la joie de trôner sur sa chaise haute autour de la table familiale. Centre de l’attention, bébé fait le pitre, fait rire tout le monde et Mamie n’a d’yeux que pour lui… jusqu’au jet de purée fatal qui traverse toute la tablée. Pas grave, bébé apprend que maintenant, il fait partie d’une tribu ! Et il compte bien tenir sa place !
 

Sa première cuillère 

Pour toutes ces raisons, la première cuillère, c’est un moment à part. A vous de le préparer avec soin : achetez une cuillère spéciale, en plastique (et pas en métal) pour que la matière soit plus agréable pour les gencives sensibles, mettez bébé à table pour la première fois. Et prenez une photo ! Bon, parfois, cette grande première est un échec…
Bébé ne fait que téter la cuillère, et s’il comprend qu’il peut la mettre dans la bouche, c’est gagné.
Les bébés gourmands sont parfois plus impatients de manger et refusent parfois la cuillère. Bébé ferme sa bouche à triple tours ? Pas grave, recommencez plus tard.
 

PABON, PABON, PABON

Malgré tous vos efforts et toute votre imagination pour nourrir Bébé, il arrive parfois que vous vous heurtiez à un refus catégorique. C’est ce qu’on appelle la néophobie alimentaire, ou l’aversion pour tel ou tel aliment nouveau. Elle commence généralement à l’âge de 2 ans pour être à son summum entre 4 et 7 ans. Moyen de s’affirmer, goût personnel de l’enfant, méfiance par rapport à ce qui est nouveau… autant de raisons qui font qu’un aliment est sur liste noire. Sachez que plus les nouveaux aliments sont introduits avant l’âge de 2 ans, moins les risques de néophobie existent. Donc stimulez le goût de votre bébé dès le début de la diversification. Et les brocolis deviendront pour lui aussi bons qu’un gâteau !
 
Le début de la diversification : au plus tôt dès le 5ème mois et au plus tard dès le 7ème mois
Pour commencer la diversification, on attend les 4 mois révolus de bébé de façon à ce que son organisme soit assez développé pour bien accepter et digérer d'autres aliments que le lait. Ensuite, c'est vraiment une histoire personnelle, chaque bébé réagit à sa manière. Certains montreront tôt un intérêt pour la table familiale, pour les aliments, d’autres seront plus timides. A chacun son rythme. De toute façon, au départ, le lait maternel ou infantile reste la base de l'alimentation de bébé (au moins 500 ml par jour).
 
Première consigne importante, n'introduisez qu'un seul nouvel aliment à la fois ! Il est recommandé d’introduire les aliments encore pendant la période d’allaitement, car le processus peut prendre plusieurs semaines. Votre bébé aura donc le temps de s’adapter au changement de quantité de lait, sans que son système digestif soit surchargé.
 
Pour commencer cette nouvelle étape, le repas de midi est le moment idéal. Prenez votre temps et proposez à Bébé quelques cuillères de purée bien lisse avant de lui sonner son lait habituel. Une fois qu’il accepte bien le repas à la cuillère, augmentez progressivement les quantités et remplacez un repas de lait par un repas solide par jour. Attendez environ un mois avant d’introduire un 2ème repas solide par jour à la place du lait.
 
Les nouvelles connaissances en matière d’alimentation infantile montrent qu’il n’y a pas d’aliment à éviter en particulier, ou a introduire plus tardivement. Cela n’évite pas les allergies. Vous pouvez donc commencez et poursuivre la diversification avec les aliments de votre choix. Nous vous conseillons de commmencer progressivement avec des céréales, riches en amidon, donc en énergie d'absorption lente (p.ex. riz). Découvrez toutes notre gramme de céréales ici pour commencer la diversification en douceur.

Il est également recommandé d’introduire progressivement du gluten pendant la période d’allaitement. Il y en a dans le pain, les céréales infantiles, les biscuits, ou les pâtes. Cela aide à éviter une intolérance au gluten.

En savoir plus

Rejoignez le club Nestlé Bébé

La tranquillité d'esprit pour les parents à portée de clic. Recevez chaque semaine par e-mail des conseils et des solutions personnalisées.

  • Des idées gourmandes qui lui font du bien. À chaque étape de sa croissance, découvrez nos recettes délicieuses.
  • Réjouissez-vous de recevoir votre colis de bienvenue avec des échantillons, des informations pratiques ainsi que des surprises.
  • Echantillons gratuits de nos produits pour bébé sur demande.
  • Tirage au sort mensuel. Gagnez une tenue Vertbaudet d’une valeur de Fr. 100.

Commençons !

Vous pourriez également être intéressé par
Avis